Devenir végétalien / vegan : Comment l’annoncer à ses proches?

Cinquième question de la série : Devenir végétalien/vegan : Réponses aux questions les plus courantes

Annoncer à ses proches que l’on est végétalien ou vegan c’est un peu comme faire son « coming-out ». Rares sont les cas où l’entourage reste indifférent et n’y voit aucun problème. La plupart du temps il faut s’attendre à un éventail de réactions allant du rejet total, à l’inquiétude en passant par l’incompréhension et la colère. N’oublions pas non plus les interminables débats et les moqueries à venir. Lire la suite

Devenir végétalien / vegan : Des carences?

Quatrième question de la série : Devenir végétalien/vegan : Réponses aux questions les plus courantes

La question « Devenir végétalien / vegan : Des carences? » est sans doute la question numéro un que les végétaliens / vegans se posent ou entendent de la part de leurs proches.

Même si la fameuse pyramide nutritionnelle conseille une alimentation composée pour la plus grande partie de céréales et de fruits et légumes, il faut bien avouer que la plupart des assiettes françaises peuvent se résumer à moitié viande, un tiers de féculents (riz, pâtes, semoule,…) et le (petit) reste de légumes. N’oublions pas non plus les indispensables yaourts/fromages ainsi que l’assiette de charcuterie.

Il est donc naturel de voir d’un œil méfiant ce changement radical d’alimentation qu’est l’alimentation végétale. Nous sommes conditionnés pour penser qu’il n’y a qu’une seule façon de se nourrir et que tout ce qui la remet en question est mauvais. À qui la faute? Par curiosité je vous invite à compter le nombre de publicités alimentaires pour produits non-vegan (viande, beurre, chocolat au lait, yaourt, etc..) et vous réaliserez bien vite qu’elles ont le monopole et petit à petit elles s’installent dans nos esprits, on ne les voit même plus.

Pour tous les curieux qui se demandent si l’on peut avoir une alimentation végétale sans carences, voici un article écrit pour vous. Lire la suite